♫ Welcome Invité ♫
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Iwao

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Matsudara Iwao
I ♥ the Twin
I ♥ the Twin
avatar


Masculin
Messages 11


MessageSujet: Iwao   2/10/2010, 3:14 pm

Matsudara Iwao
Feat. Mike He


    Identity Card »

  • Nom : Matsudara
  • Prénom : Iwadono
  • Surnom : Iwao

  • Âge : 20
  • Sexe : masculin
  • Date de Naissance : 29 avril
  • Lieu de Naissance : Pays & Ville Séoul, Corée
  • Nationalité : double nationalité, coréenne et japonaise
  • Sexualité : Homosexuel

  • Groupe : Ahn's Clan, par pur esprit de contradiction.


    Descriptions »

  • Physique et Vestimentaire :
    Physique : c'est un jeune asiatique mince et un peu efféminé, très gamin d'apparence avec sa coupe mi-longue qui lui couvre un peu les yeux, son regard naïf et son visage délicat. Il a des mains fines, des postures de mannequin, et on ne le prend généralement pas au sérieux à première vue, car il est évident que c'est un poids plume peu habitué à la confrontation physique. En revanche il dégage un charme presque inquiétant, vénéneux, comme pourrait le faire une femme fatale. On ressent un danger diffus, mais on ne peut guère définir d'où vient cette impression, ce qui n'arrange rien.
    Vestimentaire : Il vit sur un petit travail de serveur dans un bar, et paye également ses études grâce à ce job et à des aides gouvernementales, donc il s'habille comme il peut - mais jamais de manière négligée cependant, c'est important pour conserver son travail.

  • Caractère :
    Un peu flottant, sur les bords de la folie, sur les rives du mensonge, toujours entre deux eaux. C’est difficile de reprendre le cours d’une vie comme les autres quand on a bien cru que c’était fini, pendant de longs, d’interminables instants, et qu’on a renoncé à tout sans regrets. Cela dit, ça calme. Il peut lui arriver n’importe quoi désormais, ça lui est profondément égal. Il a une tendance à la violence, certes, mais celle-ci peut se manifester de manière totalement aléatoire, sans grand rapport avec ce qui se passe alentour. En revanche, il peut aux moments les plus inattendus se perdre dans la contemplation d'un détail insignifiant, qui lui inspire les plus incroyables rêveries. Il jouer sur des forums rpg yaoi ( pourquoi pas ? ^^ ) et son pseudo est KikuDeadDog. Il a couché avec une jeune étudiante un peu gothique qu'il a croisée dans un bar gay en arrivant, dont il a perdu la trace depuis, et se demande parfois ce qu'elle est devenue, même s'il sait qu'ils ne seraient sans doute pas restés ensemble.


    Story »

  • Histoire :
    Je veux bien vous raconter, mais je n’ai jamais eu une bonne mémoire. Il ne me reste que des fragments, des lambeaux. Je suis né en Corée. Ma famille est Japonaise, d’où mon nom, Matsudara. Et nos ancêtres étaient des immigrés d’Indonésie, des Bajau, des gens de la mer. Leur empreinte est toujours présente. La mer m’a toujours sauvé. Les formes qui se dessinent à sa surface m’ont toujours renvoyé l’image de gens dont les reflets se sont depuis longtemps dissipés.

    Je suis né dans une grande maison bourgeoise, même s'il aurait été très mal vu de la désigner ainsi. Nous vivions sous les combles dans un bâtiment annexe. Ma grand-mère, ma mère et ma grande soeur servaient comme domestiques. Mon père et mon grand frère s'occupaient des chevaux de maître. Notre employeur était un ponte de la mafia et aussi dans quelques autres domaines plus honorables, un monsieur que l'on respectait énormément dans le quartier. L'aîné de ma fratrie avait disparu, je ne l'avais jamais connu. Je finis par comprendre, à certaines lettres qu'il nous envoyait encore alors que j'étais petit, à la manière dont on en parlait, au secret qui semblait l'entourer, qu'il était otage de notre employeur, retenu dans une sorte de prison ou de camp dont ce dernier avait l'administration.

    Tout cela était un châtiment. Mon père, simple petit immigré japonais, s'était permis de s'opposer à ce monsieur très important ; on lui avait fait une parodie de procès, qui l'avait déclaré coupable et endetté envers cet homme ; et depuis lors notre vie servait de paiement à la caution de sa liberté. Il nous avait vendus en compensation. Quant à mon aîné disparu, c'était une assurance que nous n'allions pas chercher à nous enfuir : dans ce cas, il serait certainement mis à mort. Cet homme qui nous employait, ne nous payait pas, nous nourrissait chichement, et ne nous parlait jamais, planait comme une ombre sur ma vie : je savais qu'il était mon père biologique. Il s'appelait Gang Jo-Yoon.

    Ma mère n'avait pas si mal joué son jeu. Le fait d'être un objet de plaisir pour le maître, ma filiation avec lui, permirent d'engager ce qui serait le début de notre vengeance. Un jour, il me présenta à l'Officier, un jeune homme venu habiter quelques temps dans une aile de la maison pour une quelconque mission diplomatique, et m'assigna à son service personnel. J'avais 13 ans. Si je n'avais pas représenté quelque chose de particulier à ses yeux, jamais il ne m'aurait confié cette délicate mission. L'Officier ne fut pas tendre avec moi, mais je sus me prouver indispensable. Il m'emmena un peu partout dans la capitale, j'assistai à des dîners mondains, à des réunions politiques, à des soupers de débauche. Je le servis fidèlement, prêt à frapper comme le premier serpent venu sous mes airs d'innocence.

    Jackie Baxter était un attaché d'ambassade américain. Il était sous l'emprise du démon du jeu et de quelques autres. L'Officier aimait le fréquenter, le tourner en dérision, le ruiner en parties de cartes. C'était sa conception de l'amitié. Jackie, lui, m'aimait bien. Je lui plaisais, j'avais 16 ans à présent, un charme androgyne duquel je jouais sans qu'il y prenne garde, et j'étais une proie facile, un simple objet duquel il avait l'autorisation de jouer à sa guise. C'était trop tentant, et il était souvent ivre. Je parvins à le séduire. Je n'avais plus aucun contact avec ma famille à cette époque, je savais simplement qu'ils travaillaient toujours dans la Grande Maison, mais l'attitude de ma mère revivait à travers moi...

    Je reçus des gages pour mon ''service'' auprès de ce bel homme noir. J'appris également le tir, où je me révélai habile. Je rachetai une petite cabane sur pilotis au bord de la mer, au bout du rivage. J'y installai ma famille, mes gages suffisaient désormais à les nourrir. L'Officier parlait en ma faveur à Jo-Yoon qui semblait accepter tout ce qu'il lui disait, en raison d'un chantage financier ou d'un accord diplomatique dont j'ignorais tout. Le principal pour eux semblait être que je séduise Baxter et qu'il ne puisse plus se passer de moi. Chacun sait que l'oreiller contrôle souvent les décisions politiques... Je faisais très bien semblant de n'être qu'un outil, mais je ne perdais pas de vue mon objectif premier.

    Au fil des années, les tempêtes faisaient vaciller la fragile maison où survivaient les miens. Ils n'arrivaient pas à surmonter leur sentiment de déshonneur, et parlaient de plus en plus de mourir tous ensemble. Je ne voyais que le retour de mon frère perdu pour leur rendre l'envie de se battre. Et j'y étais presque. Après m'avoir raconté des secrets dont je n'avais cure, après m'avoir proposé sincèrement de tout abandonner et de venir vivre avec lui aux Etats-Unis, Baxter avait enfin accepté d'enquêter discrètement sur l'endroit où mon frère pouvait être retenu. Il risquait cent fois sa vie, mais pour moi, il y était prêt. Je me sentais génial et puissant. J'allais avoir 18 ans, et sauver le monde.

    L'Officier m'attendait, sombre, triste, résolu. Je l'interrogeai du regard. Il m'apprit que Jackie Baxter était mort. Il avait été surpris en train d'enquêter sur son passé, sans doute pour lui faire du chantage. On l'avait torturé, sans tirer de lui aucun motif précis, puis exécuté pour tentative de trahison. Je calculai. L'âge de l'Officier correspondait à l'âge de mon frère. Je me rappelai. L'écriture des lettres ressemblait effectivement à la sienne. Pour la première fois, je le regardai. Je le regardai si intensément qu'il crut que j'étais sous le choc de la nouvelle, et eut un geste pour me prendre dans ses bras, lui-même bouleversé. Je fis feu avant qu'il ne puisse me toucher.

    C'était un après-midi blanc de soleil. J'étais revenu sur la plage avec sur les mains le sang de Gang Jo-Yoon - c'est ce que j'avais prétendu. Mais il n'y avait rien eu à faire. Tout ce qui les intéressait, c'était le nombre de balles exact dans mon barillet, aussi nombreuses qu'eux, en comptant le chien.

    C'était un soir nimbé de lune. Les pilotis de la petite maison avaient cédé, et elle s'éloignait sur l'eau, comme un mirage. Sur la plage étaient étendus des corps qui semblaient nus, inexistants, dans leurs habits couleur de sable. Des corolles rouges entouraient leurs têtes, fleurs en deux dimensions, peinture de vie ou de mort dont j'étais l'artiste improvisé. Je posai le canon contre ma tempe. Il restait une balle. Un oiseau immense passa devant moi, je sentis son ombre s'interposer entre moi et la lune. J'ouvris les yeux. C'était un ange noir aux immenses ailes blanches.

    ''Tu sais, Iwao, c'est pas la peine que tu viennes. J'ai trouvé quelqu'un d'autre. On peut se dire adieu, maintenant.''

    Un autre ange s'approcha, un peu timidement. Je posai mon arme pour le saluer. On bavarda un peu avant qu'ils repartent de leur côté et moi du mien. Je ne ressentais aucune haine. J'ai laissé la mer emporter les morts, mais pas engloutir l'arme. Il reste toujours une balle.

  • Famille :
    Ben, du coup, il reste pas grand-monde… Mais si je pouvais me recréer une famille à présent, voilà les qualités indispensables qu’elle aurait. Vivante. Je ne tolère plus les tentatives de suicides, et en cas de dépression je fais l’impossible pour la guérir rapidement. Pas trop nombreuse. Quand les gens sont nombreux, c’est difficile de tous les protéger. Tournée vers l’avenir. Je veux des enfants, au moins un, ce n’est pas négociable, et je veux les rendre heureux. Nomade. Je veux qu’on soit tous prêts à partir, n’importe quand, sans regrets, sans laisser de traces, et à rester unis dans les épreuves, sans laisser personne en arrière. Ce dont je vous parle n’est bien sûr qu’un rêve, mais certains rêves se réalisent.
    J’appellerai mon fils Hamajiro.


    A Bit More »

  • Particularités : Je suis arrivé au Japon il y a un an ; le bateau débarquait à Osaka, je vis donc ici par hasard. Mais je pense y rester, je me suis attaché aux lieux. Un jour peut-être, je voyagerai en Indonésie, pour savoir d'où viennent les miens, mais je pense rester au Japon pour ce qui est de vivre ma vie.

  • Liens : Je les ai tous déchiquetés récemment.
    Matsudara Kumiko, décédée. Ma mère.
    Matsudara Ken, décédé. Mon père.
    Matsudara Hayate, décédée. Ma grand-mère.
    Jeong Iseul, décédé. Mon frère aîné.
    Matsudara Haru, décédée. Ma sœur aînée.
    Matsudara Fubuki, décédé. Mon autre frère.
    Baxter Jackie, décédé. Mon amant.
    Kiku, décédé. Notre chien.
    Gang Jo-Yoon. Notre employeur.

  • Couleur Préférée : la couleur de la mer
  • Plat Préféré : n’importe quoi de nourrissant
  • Sucrerie Préférée : le réglisse, ça stimule la tension cardiaque
  • Style Musical Préféré : le groupe Versailles
  • Passe Temps : errer
  • Passion : le tir
  • Objet Fétiche : mon flingue


    About You »

  • Prénom et/ou Pseudo : Vince’
  • Âge : 24
  • Sexe : t’as de ces questions…
  • Pays : FrenchLand

  • Post Vacant : [ ] Oui [X] Non

  • Fréquence de Connexion : un peu tous les jours mais je bug souvent
  • Niveau RP : mon dernier post faisait 34 lignes

  • Comment avez-vous connu le Forum ? : pub sur un autre forum
  • Que pensez vous du Design ? : so pink !

  • Un petit truc en plus sur vous ? : don’t call me miss, unless we’re lovers
cute
Revenir en haut Aller en bas
Sayuri Goto
Admin| †αℓқ•ρℓαγ•♥
Admin| †αℓқ•ρℓαγ•♥
avatar


Féminin
Messages 222


MessageSujet: Re: Iwao   2/11/2010, 11:57 am

Désolée je suis toujours connectée et pour
une raison obscure j'ai pas vu ton post Sick

Bienvenue sur Gara Gara Go!!
Oui le design est de saison quoiqu'en y
réfléchissant j'auras peut-être dû en faire
un spéciale nouvel an confused

Avant qu'on puisse enfin te valider, il te faut d'abord accomplir différentes... Missions.
Prêt ? Alors c'est partit !

1°/ Il te faudra aller demander une habitation ICI
2°/ Il te faudra également aller demander un compte MSN et un numéro de portable pour ton personnage ICI.
3°/ N'oublie pas également de demander ta carte d'identité ICI
4°/ Aller réserver ton avatar ICI
5°/ Si tu n'as pas d'Avatar, demandes-en un ICI
6°/ Et enfin, Il ne faudra pas oublier de faire la fiche de tes relations et de tes topics ICI

Et là, nous pourrons te valider ! =D Bonne chance !
Revenir en haut Aller en bas
http://gara-gara-go.forumactif.com
Matsudara Iwao
I ♥ the Twin
I ♥ the Twin
avatar


Masculin
Messages 11


MessageSujet: Re: Iwao   2/11/2010, 12:42 pm

Voilà, admin-sama, c'est fait ! Je crois que cette fois j'ai tout ^^ Merci de votre aide !
Revenir en haut Aller en bas
Sayuri Goto
Admin| †αℓқ•ρℓαγ•♥
Admin| †αℓқ•ρℓαγ•♥
avatar


Féminin
Messages 222


MessageSujet: Re: Iwao   2/11/2010, 3:24 pm

Laughing

Voilà qui est fait

je t'ai validé
Pour l'ID il va arriver mais il vient à
pattes donc ça peut prendre du temps Razz

Je déplace
Revenir en haut Aller en bas
http://gara-gara-go.forumactif.com
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Iwao   

Revenir en haut Aller en bas
 

Iwao

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gara Gara GO!! :: }} AdmInIstrAtIOn>> :: •• I.D – Who's who? :: • Yes Baby!-